NOS DÉBUTS

L’amour, le respect et l’intérêt voués à ses semblables, additionnés à une passion pour les animaux, voilà l’essence même d’un beau projet qui a pris son envol en mai 1993 sous le nom ‘‘Maisamis les animaux’’. Depuis beaucoup de chemin a été parcouru.

En 1998, l’Hôpital Jeffery Hale, qui accueille les locaux de l’entreprise, offrait sa candidature, en collaboration avec Maisamis les animaux, au concours les prix Persillier-Lachapelle. Le prix Coup de Cœur lui est décerné par la Ministre de la Santé et des Services sociaux, Madame Pauline Marois, pour son projet novateur en zoothérapie.

Jeffery_HaleÀ la suite de demandes provenant des secteurs de la santé et de l’éducation, Maisamis les animaux conçoit un cours d’intervenant en zoothérapie qui est offert pour la première fois à l’automne 1998.

En janvier 2000, l’entreprise prend le nom d’Institut de Zoothérapie du Québec inc. ; un pas en avant pour cette nouvelle discipline ! En effet, la zoothérapie, quoique toute jeune encore, gagne du terrain et s’étend graduellement aux sphères de la santé, de l’éducation et du loisir.

Cette même année, un certificat a été remis à la directrice de l’Institut de Zoothérapie dans le cadre du Grand Prix de l’Entrepreneur. Cet événement rend hommage aux personnes qui, par leur détermination, leur vision et leur sens de l’innovation, ont créé des entreprises prospères.

En 2001, l’Institut de Zoothérapie du Québec a été finaliste dans deux concours dont un où il s’est vu décerner le Prix Reconnaissance Innovation 2000-2001, dans le cadre du Gala Reconnaissance du Réseau Entreprendre Québec . Ce groupement, rattaché à la Chambre de commerce de Ste-Foy, est constitué de travailleurs autonomes de la micro-entreprise.

Toujours en 2001, la directrice de l’Institut de Zoothérapie du Québec a fondé l’Association québécoise de zoothérapie qu’elle a dirigée pendant la première année de son existence.

En 2002, l’Institut de Zoothérapie du Québec a commencé à donner des cours d’initiation en zoothérapie en Suisse et en France une fois l’an.

L’année 2006 marque le début de la formation d’intervenants en zoothérapie. Pour ce faire, plusieurs professionnels de la santé ont été choisis pour enseigner les différentes matières du cours et approfondir la relation entre l’être humain et l’animal. L’Institut de Zoothérapie du Québec est devenu membre de la Société de formation et de l’éducation continue (SOFEDUC) et les étudiants peuvent ainsi accumuler des crédits (unités d’éducation continue – UEC) pour les cours suivis.

Depuis octobre 2006, l’Institut de Zoothérapie du Québec est membre de la Chambre de commerce Française dans le but d’établir des relations d’affaire avec des partenaires français et de développer de nouveaux projets en France.

Mis au courant de nos réalisations, le Ministère des Relations internationales du Québec et le Consulat général de France à Québec ont manifesté leur intérêt et nous ont offert leur soutien afin de nous faire connaître auprès d’organismes français du domaine de la santé et de l’éducation. En 2007 et 2008, nous avons mis sur pied un projet de collaboration au cours duquel plusieurs rencontres impliquant une trentaine d’organismes français et québécois ont eu lieu, de part et d’autre de l’Atlantique.

Par la suite, le Ministère de l’Industrie et du Commerce du Québec nous a référés à deux organismes français impliqués dans le développement d’entreprises dans la région lyonnaise : l’Entreprise Rhône-Alpes International (ERAI) et Agence pour le Développement Économique de la Région Lyonnaise(ADERLY).

Le niveau de demandes étant maintenant suffisamment élevé de la part d’étudiants français pour nous établir en Europe, nous avons créé, en 2008, l’Institut de Zoothérapie International à Lyon.

Notre objectif, tant en France qu’au Québec, vise l’évolution et le raffinement des techniques d’application de la zoothérapie afin de les adapter le mieux possible aux besoins spécifiques des diverses clientèles. La clientèle québécoise de l’Institut de Zoothérapie comprend plus d’une soixantaine d’établissements dans la région de Québec : centres de soins de longue durée, hôpitaux, foyers pour personnes âgées, centres accueillant des résidents ayant un déficit moteur, intellectuel ou un trouble mental, centres de détention provincial et fédéral, centres jeunesse, écoles, etc. L’ensemble de ces institutions se voit offrir des services adaptés d’intervention de groupe ou individuelle, de visites, d’animation, de conditionnement physique, d’éducation et ce, toujours par le biais d’une dizaine d’espèces animales entraînées à cet effet.

Fin 2009 a vu une fructueuse collaboration franco-québécoise avec nos confrères de l’ITEP ( AIRE, regroupement professionnel des instituts thérapeutiques, éducatifs et pédagogiques) au Palais des congrès de Toulon où nous avons été conviés pour une conférence traitant des problèmes de comportement chez les jeunes. Ce qui nous a permis de reprendre les liens préalablement développés lors des années 2004-2005.

Dans notre désir d’axer nos énergies dans le domaine de la formation en zoothérapie, l’année 2012 a amené quelques changements. Entre autres, nous avons passé le flambeau à une de nos étudiantes qui avec passion continue à promouvoir notre philosophie. Grâce à nos différents partenariats dont l’hôpital Jeffery Hale, nous continuons à transmettre notre expérience et notre expertise à tous nos futurs intervenants qui vont exercer dans cette profession.

Automne 2013, nous sommes très heureux d’annoncer notre premier cours en zoothérapie via Internet. Une belle opportunité d’échanger et de partager notre vision avec d’autres participants francophones et de mettre en commun nos connaissances.